L’Association des pourvoiries de la Côte-Nord demande aux élus d’améliorer l’accès au territoire

Le service de Tadoussac à Baie-Sainte-Catherine fonctionne au ralenti

Charles Pinard, président de l’Association des pourvoiries de la Côte-Nord, a expliqué lors d’un entretien sur les ondes de Plaisir 94,1 qu’il est primordial selon lui d’offrir des services de traversiers fiables.

Les déboires de la saga du F.-A.-Gauthier et les retards occasionnels à la traverse Tadoussac – Baie-Sainte-Catherine sont déplorables selon Monsieur Pinard.

La région de la Côte-Nord est un territoire d’avenir en ce qui concerne les activités en forêt comme la chasse et le premier contact entre les visiteurs et le nord se déroule sur les traversiers. Il est donc important de leur offrir un service rapide, efficace et fiable, indique le président des pourvoiries.

Monsieur Pinard a confié lors d’un entretien avec Arsenal Média que lorsque les visiteurs arrivent en retard dans les pourvoiries, c’est souvent les pourvoyeurs qui payent pour leurs accommodations.

Charles Pinard réitère que les citoyens, les municipalités et les MRC de la Côte-Nord devraient travailler ensemble afin de demander au gouvernement d’agir rapidement afin d’améliorer les services de traversiers. Les touristes pourraient alors profiter de nos activités sans avoir à vivre de l’attente indésirable avant d’embarquer sur un traversier.

Entrevue avec Charles Pinard, président de l’Association des pourvoiries de la Côte-Nord