Le Bureau de la Concurrence étudie la plainte du maire Thibault concernant le prix abusif de l’essence à Port-Cartier

Les Port-Cartois payent plus chers pour l'essence depuis quelques mois. (Photo Jean St-Pierre, Macotenord.com)

Le Bureau de la concurrence traitera les informations fournies par le maire Alain Thibault qui lui a déposé une plainte en constatant que le prix de l’essence à Port-Cartier se vend en moyenne 10 cents de plus le litre que dans les villes voisines. Le Bureau a répondu qu’il prend au sérieux les allégations et qu’il analysera la situation, en tant qu’organisme indépendant d’application de la Loi sur la concurrence.

Le maire Thibault a déposé une plainte officielle il y a quelques semaines. La Chambre de commerce locale a elle-même reconnu «que les consommateurs de Port-Cartier sont pris en otage par les grandes pétrolières». En réponse aux messages de plusieurs citoyens, le regroupement de gens d’affaires s’est dit préoccupé en précisant que personne n’est en mesure de trouver une explication logique.

Le Bureau a pour rôle de veiller à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel. Il juge donc l’information transmise par le maire très importante, puisqu’elle contribue à l’identification et à l’analyse de pratiques potentiellement anticoncurrentielles dans le marché.

« Les renseignements que vous avez fournis seront enregistrés dans notre base de données et pourront servir à élaborer ou à appuyer des activités futures de mise en application menées en vertu des lois que nous appliquons », écrit l’organisme au maire de Port-Cartier. Le Bureau rappelle qu’il doit mener son travail en privé.