Le Cégep de Sept-Îles est fier de sa progression en recherche et innovation

Le Cégep de la rue De La Vérendrye (photo fournie par Cégep de Sept-Îles)

Avec ses trois centres de recherche et innovation au service de l’économie prospérant au-delà du 50e parallèle, le Cégep de Sept-Îles se démarque par son intégration aux besoins de l’industrie régionale. Le directeur de l’innovation Hussein Ibrahim est fier de l’ensemble des projets en cours qui contribuent au développement de la Côte-Nord.

Les entreprises de la région ont besoin d’accompagnement avec les nombreuses transformations qui s’opèrent dans les organisations de travail. «Le potentiel est énorme sur la Côte-Nord pour poursuivre des projets en quête de solutions. En plus, notre équipe est dévouée!», commente le directeur de l’innovation. Le Cégep de Sept-Îles sera bientôt équipé pour répondre à plus de demandes avec son futur Pavillon de recherche Rio Tinto IOC actuellement en chantier.

Parmi les meilleurs au Canada

Il juge la croissance des initiatives de recherche à Sept-Îles fulgurante, considérant l’éloignement des grands centres et le bassin de population plus petit. Les trois entités du collège en R&D, l’Institut technologique de maintenance industrielle (ITMI), le Centre d’expertise ferroviaire RAIL (CEFRAIL) et le Centre de recherche et d’innovation en intelligence énergétique (CR2ie) démontrent qu’il est possible de se tailler une place parmi les meilleures institutions de recherche au pays. L’innovation et l’excellence font partie de notre ADN, soutient le directeur de la recherche.

Entrevue avec: Hussein Ibrahim, directeur de la recherche et de l’innovation du Cégep de Sept-Îles

Rappelons que le collège termine au 22e rang d’un classement qui regroupe 185 établissements au pays réalisé par l’organisme Research Infosource. C’est une avancée importante, puisque dans la précédente édition, le Cégep de Sept-Îles avait terminé 63e.

«Une bonne stratégie de départ de l’équipe de direction du Cégep de Sept-Îles a permis d’arriver vite à des beaux résultats. Il n’y avait que l’ITMI en 2016, alors qu’on atteint aujourd’hui l’excellence dans plusieurs domaines. Avec des bureaux à Montréal et Rimouski, notre expertise rayonne à la grandeur du Québec», conclut Hussein Ibrahim.

Lire aussi : Un niveau d’excellence en recherche et innovation pour le Cégep de Sept-Îles