Le Centre Tipinuaikan veut rappeler aux femmes qu’elles ne sont pas seules

Ce sont 200 paniers qui ont été distribués à des femmes vivant en communauté et en milieu urbain.

Le Centre d’hébergement Tipinuaikan a distribué 200 paniers pour des femmes autochtones en milieu urbain ou en communauté, afin de leur venir en aide, leur dire qu’elles ne sont pas seules, mais également leur partager des objets de prévention et de sensibilisation à la violence conjugale, sous toutes ses formes.

Le Centre d’hébergement Tipinuaikan est un organisme communautaire qui accueille des femmes autochtones, avec ou sans enfant, en provenance de plusieurs communautés. Avec la nouvelle réalité reliée aux mesures de confinement en vigueur depuis la pandémie, il y a malheureusement plus de femmes qui se sentent prises au piège, se demandant comment s’en sortir. De plus, il y aurait une augmentation de la violence économique actuellement dans plusieurs communautés.

« Les femmes le nomment clairement que depuis la seconde vague, elles n’ont plus de répit. Elles sont en mode survie au quotidien, le conjoint travaillant à la maison, tout comme elles. Les épisodes de tension sont réguliers et les situations de violence aussi» se désole Emilie Martineau-Legault, directrice de l’organisme, qui a une pensée pour les étudiantes qui sont également à la maison.

Elle mentionne que les femmes sont épuisées, craignent d’être la prochaine victime de féminicide, ne se sentant aucunement en sécurité à leur domicile. Le Centre est pratiquement toujours plein, démontrant que le besoin est criant.

Les paniers distribués au début du mois de mai comprenaient une gamme de produits d’alimentation, des cartes cadeau, mais également des outils d’aide et d’information sur la violence conjugale. Une manière créative d’aller rejoindre ces femmes dans leur demeure, et leur montrer qu’elles ne sont pas seules.

Une reconnaissance bien méritée

Tipinuaikan est non seulement un Centre d’hébergement, mais l’organisme offre également une ligne d’écoute, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Sans oublier la distribution de paniers, qui avait également eu lieu lors de la période des Fêtes. Le Centre a d’ailleurs été nommé Finaliste pour le Gala des entreprises Les Météores 2021, de la Chambre de commerce de Sept-Îles Uashat mak Mani-utenam, dans la section organismes à vocation sociale.

« Cette nomination est pour toutes ces femmes des Premières Nations, qui depuis toujours, se battent pour être entendues. », exprime Mme Martineau-Legault. «C’est pour elles que l’on se bat à tous les jours et qu’on dénonce l’inacceptable, parce qu’elles le méritent», ajoute la directrice.

Le Centre Tipinuaikan est également disponible pour toute demande particulière, peu importe le milieu ou la communauté, tel que des ateliers de prévention, ou encore de création. Les intervenantes peuvent également se déplacer au domicile des femmes, si elles le désirent.