Le chef de la direction de Champion Iron David Cataford voit un avenir prospère avec du fer plus pur

Le chef de direction de Minerai de fer Québec David Cataford. (Photo Courtoisie)

Champion Iron investit 470M$ dans son projet à Fermont de réduction directe pour bouletage. Forte d’une croissance phénoménale, la jeune compagnie minière est en excellente position pour ses projets d’avenir avec des liquidités disponibles de 937M$, confirme le chef de direction David Cataford.

La compagnie Champion Iron a dévoilé hier encore un trimestre record de production à la mine de fer du Lac Bloom, mais surtout l’avancement de deux projets d’expansion chez sa filiale Minerai de fer Québec. L’initiative RDPB à Fermont sera complétée à l’automne 2025. Il s’agit d’amener le fer de la fosse du Labrador à son maximum théorique de pureté (70), précise David Cataford.

Entrevue avec David Cataford président et chef de direction Champion Iron

Hydro-Québec accorde le bloc énergétique nécessaire à la compagnie minière pour son projet d’expansion RDPB. La direction de Minerai de fer Québec se réjouit aussi de la décision du gouvernement du Québec d’inclure le fer de haute pureté à sa liste des minéraux critiques et stratégiques. Cela constitue un soutien direct aux intentions de la compagnie.

Stratégie d’expansion

Le fer de réduction directe est aussi au cœur de l’autre grand projet d’avenir de Minerai de fer Québec. La compagnie a aussi dévoilé une étude de faisabilité positive pour l’exploitation du gisement Kami, situé à la frontière du Québec et du Labrador. Plusieurs étapes demeurent à franchir avant l’ouverture de cette nouvelle mine, qui nécessitera des investissements d’environ trois milliards US.

Le président et chef de direction David Cataford explique que la prochaine étape consiste à faire un partenariat avec un client potentiel qui garantira une partie des ventes du fer de haute pureté du gisement Kami.

« Nous avons commencé l’aventure du Lac Bloom avec 2M$ dans le compte de banque. Aujourd’hui, nous sommes en bonne position financière. Par contre, reproduire avec Kami ce que nous avons fait avec Bloom aujourd’hui coûterait plusieurs milliards. Nous avons travaillé de façon responsable en y allant étape par étape pour obtenir une position enviable pour le futur», commente David Cataford.

En attendant, la mine du lac Bloom a atteint sa cadence maximale après les investissements de la Phase II. Minerai de fer Québec a produit un record de quatre millions de tonnes métriques de fer de haute pureté à la mine du Lac Bloom pour le trimestre terminé le 31 décembre 2023.   Lire aussi : Champion Iron annonce une production record au lac Bloom et une stratégie d’expansion