Le chef Piétacho ne veut pas d’excuses vides de sens du pape François

Jean-Charles Pietacho (Photo : Facebook)

Le chef des Innus d’Ekuanitshit Jean-Charles Piétacho veut que l’Église catholique reconnaisse ses responsabilités pour les crimes commis dans les pensionnats autochtones au Canada. Il faut incriminer les responsables en plus des excuses du pape, croit-il.

Le chef Piétacho espère que le souverain pontife prendra le temps de visiter plusieurs communautés autochtones qui ont été touchées par les scandales dans les pensionnats. Ex-pensionnaire, le chef d’Ekuanitshit précise qu’il y a eu des crimes. Des milliers de corps d’enfants découverts près de pensionnat autochtone au Canada le prouvent.

Entrevue avec le chef Innu Jean-Charles Piétacho

Le pape François a rencontré ce lundi trois groupes canadiens en visite au Vatican: les Métis, les Inuits et les Premières nations lors d’audiences d’une heure chacune. D’autres discussions avec le souverain pontife et son entourage sont prévues d’ici jeudi, sous le thème «Les peuples autochtones et l’église, vers la guérison et la réconciliation.»

Le pape François réalisera ensuite une déclaration. Il pourrait annoncer une visite au Canada.