Le CISSS Côte-Nord et le syndicat des infirmières se donneront un plan pour améliorer les conditions de travail

Le CISSS Côte-Nord regroupe 50 installations sur la Côte-Nord qui embauchent des infirmières.

Après quelques années de confrontation dans le dialogue entre la direction du réseau de la santé Côte-Nord et les syndicats, le CISSS et le SIISNEQ, qui représente les infirmières entre autres, annoncent qu’ils réaliseront ensemble un plan d’intervention conjoint pour un meilleur équilibre travail-famille.

Les rencontres commencent la semaine prochaine pour identifier les projets pilotes qui seront réalisés à court terme pour aider au recrutement de nouvelles infirmières sur la Côte-Nord et à garder le personnel en poste. Le ton change dans les relations avec l’employeur. La présidente du Syndicat des intervenantes en santé du Nord Est du Québec, Nathalie Savard est confiante.

Patron et syndicat partenaires

«Il y a encore beaucoup de travail à faire, mais il y a de la volonté de se donner un plan d’action qui touche les cordes sensibles des employés du réseau, comme les horaires de travail. Nous avons obtenu un budget de 2M$ lors de la dernière négo pour des projets novateurs. La pénurie de main d’œuvre a de lourdes conséquences sur les conditions de travail de nos membres et il est urgent d’agir», déclare Madame Savard.

La présidente-directrice générale du CISSS de la Côte-Nord, Manon Asselin, se dit aussi très heureuse de ce partenariat novateur. «Nous poursuivons des objectifs communs pour le bénéfice de nos employés et de la population de la Côte-Nord, soit de trouver des moyens pour favoriser l’attraction, la rétention et la fidélisation de la main-d’œuvre en soins infirmiers. En travaillant de concert, nous sommes confiants de mieux faire face aux défis actuels dans notre réseau», soutient», commente-t-elle.

Le syndicat partenaire du Centre intégré de santé représente 950 membres infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes œuvrant sur la Côte-Nord.