Le crabe du Saint-Laurent enfin dans les assiettes des Québécois

Le collectif québécois La Table Ronde a lancé un projet pilote pour que les restaurateurs de la province puissent ajouter à leur menu du québécois. 

La presque totalité du crabe commun aussi appelé crabe de roche est vendue à l’extérieur du Québec. Le collectif fondé au printemps, qui regroupe déjà 75 grands chefs de partout au Québec, s’est associé avec le programme Fourchette bleue pour que cela change. 

Un groupe de 15 restaurateurs a embarqué et achète désormais le crabe en lot, pour qu’il soit ensuite livré dans les restaurants participants. C’est ce que le collectif a surnommé « l’opération crabe ».

L’alliance tombe à point nommé puisque que la pêche du crabe a débuté dans les eaux du Saint-Laurent le 1er août pour durer jusqu’en octobre. 

« 81% des produits du Saint-Laurent marin sont exportés, alors que les restaurateurs québécois s’approvisionnent surtout de produits venant de l’étranger » explique le collectif par voie de communiqué.  

C’est la première opération de grande ampleur du tout jeune collectif de chefs qui veut se battre pour l’essor et le rayonnement de la gastronomie québécoise.