Le défi de recruter le personnel adéquat pour la rentrée reste entier dans la région du Fer

Les jeunes seront de retour en classe jeudi dans les écoles comme celle de la rue Gamache. (photo Archive)

À deux jours de la rentrée des élèves, il y a plein d’emplois disponibles au Centre de services scolaire du Fer. Il manque des profs, des professionnels, des soutiens et des cadres. «Nous pensons réussir à maintenir tous les services, mais c’est un défi», avoue le directeur Richard Poirier.

Les écoles francophones de Port-Cartier, Sept-Îles et Fermont vivent la même réalité de rareté de la main d’œuvre que d’autres secteurs d’activités. Ce sont 4252 élèves qui effectueront leur rentrée scolaire jeudi matin dans les trois villes de la région du Fer, dont 2583 jeunes au primaire.

Le directeur général Richard Poirier surveille aussi la situation pour la qualité de l’air dans l’ensemble des écoles. L’année scolaire commence aussi avec le défi de la ventilation des bâtiments en ce mois d’août exceptionnellement chaud sur la Côte-Nord.

Plusieurs investissements ont été réalisés au cours de l’été pour nettoyer et améliorer la ventilation des écoles. La qualité de l’air a été inspectée pour chaque bâtisse et d’autres corrections seront nécessaires, précise le directeur général du Centre de services scolaire du Fer Richard Poirier.