Le départ du directeur règlera le problème de climat malsain à la brigade de pompiers, croit le maire de Sept-Îles

Le climat est appelé à s'améliorer au sein de la brigade, mais les pompiers n'ont pas manqué de professionnalisme, selon le maire. (Photo Archive Jean St-Pierre, Macotenerd.com)

Steeve Beaupré a bon espoir de voir le climat de travail s’améliorer au sein du service de sécurité incendie, avec une réorganisation votée par le conseil lundi, qui implique le départ du directeur Denis Jutras. Le maire de Sept-Îles affirme que les élus ont réglé un climat de travail malsain.

Des changements significatifs sont déjà bien amorcés dans les relations de travail, remarque le maire Beaupré. Martin Gagné assume l’intérim comme directeur. La structure de la brigade de pompiers n’a pas changé. Le conseil a procédé à une série d’embauche lundi au sein du service incendie.

En août, une citoyenne de Sept-Îles Alix Vaillancourt a alarmé les conseillers en séance publique en qualifiant le climat de travail de toxique pour les pompiers de Sept-Îles. La Ville avait commandé en février une enquête indépendante concernant son service incendie.

«J’ai bon espoir que tout se replace. Il est vrai que le climat s’était détérioré un moment donné. Les élus ont été préoccupés. Ils sont intervenus et tout semble mieux aller actuellement», assure le maire Steeve Beaupré.

Denis Jutras recevra une indemnité dans le cadre d’une entente de départ approuvée par le conseil municipal de Sept-Îles. Il exerce la fonction de directeur du service de sécurité incendie de la Ville depuis juin 2007.