Le dialogue avec les survivants s’amorce pour honorer les disparus du Pensionnat de Malio

La Journée nationale Vérité et Réconciliation a permis d'amorcer un processus de consultation et de guérison avec les survivants du pensionnat de Mani-utenam. (photo Daniel Potvin)

Des témoignages qui seront recueillis d’ici le printemps par deux Innus auprès des survivants du Pensionnat de Maliotenam détermineront s’il y aura des fouilles et des recherches au géoradar sur le terrain. Les ex-pensionnaires iront à la rencontre de leurs confrères et consœurs, explique le chef du cabinet politique du conseil d’Uashat mak Mani-utenam, Jean-Claude Therrien-Pinette.

Le processus a commencé avec l’organisation de la cérémonie nationale de la première Journée de Vérité et Réconciliation sur le site de l’ancien pensionnat devenu celui du Festival Innu Nikamu. Le rapport final de la démarche sera déposé lors de la deuxième Journée nationale le 30 septembre prochain.

Cartographier les souvenirs d’un lourd passé s’inscrit dans ce processus de respect et de guérison, explique Jean-Claude Therrien-Pinette. «Le dialogue vise à trouver des moyens de garder en mémoire ce qui s’est passé pour éclairer les générations futures», déclare-t-il.

Entrevue avec Jean-Claude Therrien-Pinette, cabinet politique conseil ITUM