Le directeur de Devcore s’excuse et revient sur ses paroles

Groupe Devcore (Image Facebook).

Les représentants du promoteur immobilier Devcore ont rencontré le maire de Sept-Îles Steeve Beaupré, les organismes communautaires et les journalistes ce jeudi 16 juin. Jean-Pierre Poulin, directeur de Devcore, a tenu à s’excuser et à rectifier ses propos parus dans les articles médiatiques dernièrement.

« J’ai peut-être trop parlé, on est peut-être allé trop vite, on est là pour essayer d’aider », explique le directeur de Devcore. Le directeur a rappelé que leur projet est de moderniser les 555 appartements lorsqu’ils seront vacants, il n’a jamais été question d’éviction de locataires selon Devcore.  

Pour les propos tenus sur la santé mentale des locataires, M. Poulin a expliqué que Devcore recherche une clientèle qui ne dérange pas les autres. Selon le directeur, les gens qui ont des problèmes de toxicomanie ou d’alcoolisme ont plus tendance à faire le party la nuit et aux petites heures du matin. Ce n’est pas la clientèle recherchée par le promoteur.

Le directeur a profité de cette conférence pour parler de ses  nombreux projets immobiliers ailleurs au pays. Des exemples où l’on observait des actions qui ont été prises par le promoteur pour créer des logements à prix plus abordables. Néanmoins, aucune solution n’est sur la table présentement à Sept-Îles. Les promoteurs se sont dits ouverts à l’idée de collaborer avec la Ville de Sept-Îles et les organismes pour trouver des solutions.

Le projet de modernisation du quart des appartements à Sept-Îles ne fait pas l’unanimité chez les membres des organismes communautaires, car selon eux, le besoin urgent à Sept-Îles est des logements de type 3 et demi ou 4 et demi à prix modiques.