Le dynamisme économique des Innus transparaît au Grand cercle économique des peuples autochtones

Le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard.

Une importante délégation du milieu économique d’Uashat mak Mani-utenam et de la Côte-Nord participe activement depuis hier au Grand cercle économique des Peuples autochtones et du Québec. L’entrepreneurship des Innus est mis en lumière lors de cet événement, notamment par la présence de Ken Rock, qui coprésidait hier au lancement d’une école créée par et pour les Premières nations, propulsée l’école des dirigeants HEC Montréal.

Cet événement créé par l’Assemblée des Premières Nations Québec/Labrador se poursuit aujourd’hui au centre Sheraton avec la présence de plusieurs ministres québécois et plusieurs chefs Innus de la Côte-Nord. Plusieurs entrepreneurs autochtones de la Côte-Nord participent à deux jours d’ateliers de formation, de conférences et de panel de discussion sur la relance économique.

Pour le grand chef de l’APNQL Ghislain Picard, c’est le moment idéal pour favoriser la pleine participation des Autochtones à l’économie du Québec. Il espère des engagements du gouvernement. Cet après-midi, six ministres québécois dont Éric Girard, Ian Lafrenière et Sonia Lebel feront des annonces lors de table de discussion sur l’emploi, la formation, l’habitation et les finances.

Soutenues par les conseils de bande, les communautés innues de la Côte-Nord sont très dynamiques dans plusieurs secteurs de l’économie régionale, dans les domaines des pêches, du tourisme, de la construction et du commerce, avec des centaines d’entreprises propriétés innues comme Pêcherie Uapan, Poissonnerie Fortier, Quality Inn, Croisière Essipit et de nombreuses pourvoiries.