Le financement se confirme pour des travaux de plus de 350 000$ au Club de curling de Sept-Îles

Le bâtiment principal du club de curling de Sept-Îles sur la rue Comeau a été reconstruit il y a 10 ans, mais le système de refroidissement date des années 1960. (Photo Archives Jean St-Pierre, Macotenerd.com)

Le président du Club de curling de Sept-Îles est confiant de compléter d’ici peu le financement de 350 000$, des travaux nécessaires pour changer le système de refroidissement des glaces. Ils se feront pendant l’été 2023, sans compromettre les activités du club, annonce Jonathan St-Onge.

La Société du Plan Nord, la Ville de Sept-Îles (60 000$) et la MRC Sept-Rivières (60 000$) confirment déjà leur participation. Le conseil des Innus d’Uashat mak Mani-utenam doit aussi voter pour une contribution.

Une Phase II

Le bâtiment principal a été reconstruit au coût de 1,5M$ en 2013, mais le remplacement des équipements pour refroidir les quatre glaces de curling, avait été reporté dans une Phase II. Elle devient urgente avec les risques de panne pour des équipements qui datent du début des années 1960. Réunis en assemblée générale en décembre, les membres du club ont adopté un règlement d’emprunt de 150 000$.

«Le Club aura besoin d’emprunter finalement un maximum de 50 000$. Cela va permettre d’activer les travaux dès le printemps pour pouvoir reprendre le curling à l’automne», explique le président du conseil d’administration du club de Sept-Îles Jonathan St-Onge.

Panne électrique inquiétante

La panne d’électricité prolongée qui a suivi la tempête du 24 décembre, a entraîné l’annulation du traditionnel Tournoi des Fêtes. Le club de curling de la rue Comeau est demeuré sans électricité pendant 5 jours. L’impossibilité de contrôler la température de la glace a inquiété les dirigeants de l’organisme.

«Nos deux bénévoles responsables des glaces Gilles Briand et Richard Jauron ont été d’une vigilance exemplaire en se  rendant sur place chaque jour», assure le président Jonathan St-Onge. Les activités de curling ont repris hier dans de bonnes conditions, se réjouit-il.