Le futur milieu de vie pour étudiants autochtones de Sept-Îles, déjà un modèle

Les ministres Jonatan Julien, Andrée laforest et Ian Lafrenière ont inauguré le 24 août le chantier d'une résidence pour étudiants autochtones avec le maire de Sept-Îles Réjean Porlier et la directrice du Regroupement des centres Amitié Autochtone Tanya Sirois.

Le premier projet pilote de résidences autochtones de 32 logements en chantier près du Cégep de Sept-Îles est déjà pris en modèle avec la confirmation cette semaine de la réalisation du même concept à Québec.

La construction de cinq bâtiments avance bien dans le respect du budget de 23M$ et de l’échéancier pour une ouverture en août 2022. L’inauguration à Sept-Îles en 2022 du milieu de vie incluant un CPE de 29 places et des espaces communautaires à l’image de campements innus, sera suivie de projets similaires à Trois-Rivières pour 2024 et Québec pour 2025.

La Société immobilière du Regroupement des Centres Amitié Autochtone du Québec coordonne les trois projets. Sept-Îles ouvre la porte à une nouvelle façon de favoriser la réussite scolaire des Autochtones au pays. La directrice du regroupement Tania Sirois et le directeur de la Société immobilière Laurent Odjick suivent le chantier de Sept-Îles de près. Le modèle Septilien de milieu de vie pour Autochtones s’inscrit bien dans l’ère de réconciliation, se réjouit Tania Sirois.

Entrevue avec Tania Sirois et Laurent Odjick de la Société immobilière du Regroupement des Centres Amitié Autochtone du Québec

Le futur complexe recevra les étudiants du Centre régional d’éducation des adultes d’Uashat, du Cégep de Sept-Îles et du Pavillon universitaire Alouette.