Le futur Parc marin entre Anticosti et la Côte-Nord doit s’accompagner d’un traversier Minganie-Gaspésie

La desserte une fois par semaine du Bella Desgagnés à Port-Menier ne suffira plus, maintenant que l’île Anticosti est reconnue comme patrimoine mondial par l’UNESCO. (Crédit photo Facebook Tourisme Côte-Nord)

Québec a annoncé vendredi des investissements de 16M$ dans le réseau routier de l’île maintenant reconnue au patrimoine mondial de l’UNESCO et dans les installations d’accueil de la Sépaq Anticosti. La Corporation du Port de Havre-Saint-Pierre est plus convaincue que jamais qu’il faudra aussi un lien interrives entre la Minganie et la Gaspésie.

Invitée à assister à l’annonce par trois ministres des deux gouvernements vendredi matin sur l’île, la Corporation du Port de Havre-Saint-Pierre se réjouit de l’intention de créer un parc marin Canada-Québec entre Anticosti et l’archipel des îles Mingan. Le projet offre une autre dimension à l’idée d’une navette fluviale entre le Havre et Rivière-au-Renard en Gaspésie, avec escale à Port-Menier-Anticosti.

Désenclaver et développer

La corporation a relancé il y a plus d’un an le projet de lien interrives. L’expérience a été tentée dans les années 1990 avec le traversier Nordik-Passeur par le Groupe Desgagnés, qui opère la desserte maritime d’Anticosti et de la Basse-Côte-Nord avec le navire Bella-Desgagnés.

« De prime abord, notre projet vise le désenclavement des insulaires et le développement économique et touristique d’Anticosti, mais l’annonce d’hier lui confère un rôle supplémentaire. Comment les visiteurs, touristes et résidents pourront-ils observer le caractère unique de notre environnement maritime sans une navette régulière, accessible et fiable comme celle que nous proposons? », déclare la directrice générale du Port de Havre-Saint-Pierre Odessa Thériault.

Accès à l’île d’actualité

L’accessibilité à Anticosti demeure un enjeu incontournable à la suite de l’annonce en septembre en Arabie Saoudite de l’acceptation de la candidature de l’île au patrimoine mondial de l’UNESCO, La richesse des fossiles permettant l’étude de la grande extinction massive de la vie sur Terre il y a 450 millions d’années s’ajoute à la chasse aux chevreuils et aux beautés légendaires d’Anticosti.

Pour la direction du Port de Havre-Saint-Pierre, l’accessibilité exige une action immédiate de la part des gouvernements. Actuellement, le projet de navette fluviale Minganie-Gaspésie fait l’objet d’analyses de la part du gouvernement du Québec. Des études d’impacts économiques et touristiques seront bientôt lancées.