Le goût de l’eau…

La Côte-Nord regorge de cours d’eau, l’immensité du fleuve, les rivières, les lacs, ce qui veut dire plusieurs activités maritimes. Il est facile de penser que tout va bien aller, mais il ne faut jamais oublier la sécurité aquatique. Un accident peut si vite arriver, rappelle la Sûreté du Québec, qui se doit de patrouiller le fleuve pour s’assurer de la sécurité de chacun.

Caroline Girard est une peronne super occupée. Elle est une femme d’action et rempie d’ambitions. Elle adore se ressourcer sur la mer, et il est certain qu’elle prend soin des mesures de sécurité pouvant englober son besoin d’évasion.

Cette architecte, performante dans les sports, qui a trouvé son moment d’évasion sur les cours d’eau, elle le fait avec passion, mais toujours dans le respect des normes.

La Sûreté du Québec a profité de la Semaine québécoise de la sécurité nautique pour démontrer à la population l’importance d’adopter des comportements sécuritaires lors de leurs déplacements sur les différents plans d’eau. Ce sont 470 embarcations, 12 arrestations pour conduite avec les capacités affaiblies, ainsi que 30 constats d’infraction qui ont été émis, et ce, en seulement une semaine.

La Garde côtière auxiliaire est aussi équipé avec une base à Sept-Îles pour de la recherche et sauvetage. Des bénévoles biens formés ont un bateau de sauvetage disponible à Sept-Îles pour couvrir le vaste de Baie-Trinité à Rivière-au-Tonnerre.

L’équipe de la Garde côtière à Sept-Îles réalise six à dix sauvetages par saison de navigation. Les bénévoles de Sept-Îles ont sauvé des vies dans le passé nous dit un des responsables Ghislain DeMontigny.

Entrevue avec: Ghislain DeMontigny et Émile Bélanger Garde côtière auxiliaire canadienne

Le bateau de la Garde côtière peut naviguer dans de mauvaise condition si nécessaire pour sauver des vies. Ghislain DeMontigny a été témoin de certains sauvetage exceptionnel ayant durée plus d’une quinzaine d’heures sur la Côte-Nord. Le nombre de plaisanciers en mer a augmenté de 30% depuis deux ans. Une bonne préparation avant de prendre la mer, que ce soit en paddlebord, en kayak ou sur une plus grasse embarcation est de mise, conseille la Garde côtière.