Le lac Manicouagan nouveau champion au titre de lac le plus profond du Québec, devant le lac Walker

(Image Wikipedia)

Des chercheurs de l’Université Laval ont mené une étude qui établit que le titre de lac le plus profond du Québec revient au lac Manicouagan. Il surpasse le lac Walker au nord de Port-Cartier, selon la nouvelle étude. Le lac du réservoir Manicouagan a une profondeur maximale de 320 mètres, soit 40 mètres de plus que le précédent record.

Mis en eau dans les années 1960 à la suite de la construction du barrage Daniel-Johnson, il est toutefois difficilement accessible. Il s’agit d’un des deux lacs qui forment l’île René-Levasseur, appelée l’œil du Québec.

Riche en histoire

« On voit distinctement des arbres et des arbustes toujours debout, des ruisseaux, des plages, des paysages tels qu’ils étaient avant la mise en eau, comme si le temps s’était arrêté, constate le chercheur principal Patrick Lajeunesse après des relevés effectués à l’aide d’un échosondeur multifaisceaux.

Des ressources supplémentaires permettraient une cartographie à haute résolution, alors que des robots sous-marins favoriseraient l’étude des habitations saisonnières que les Innus de Pessamit. « Nous pourrions ainsi contribuer à enrichir les  connaissances sur l’héritage culturel de cette communauté. »

Entrevue avec Patrick Lajeunesse, professeur au Département de géographie de l’Université Laval et chercheur au regroupement Québec-Océan

Les chercheurs de l’Université Laval pensent qu’en raison de la profondeur du lac, les sédiments n’auraient pas été perturbés lors des dernières glaciations. En théorie, on pourrait donc utiliser ces sédiments comme archives pour étudier les changements climatiques et les séismes survenus depuis des centaines de milliers d’années.