Le maire de Gaspé plus prudent que celui de Sept-Îles dans le dossier du transport aérien

La cellule de crise sur le transport aérien créée après le retrait d'Air Canada regarde plusieurs options.

La solution au problème du transport aérien en région passe par un contrôle du prix des billets d’avion et le maintien d’une libre concurrence entre plusieurs transporteurs privés, selon le maire de Gaspé, Daniel Côté. Le projet d’une coopérative, encouragé entre autres par le maire de Sept-Îles, devra trouver sa place dans ce décor.

Le milieu politique et l’Union des Municipalités du Québec se mobilisent pour rechercher la bonne solution pour rétablir des services de transport aérien en région. Le maire Côté a rencontré deux fois le ministre des Transports François Bonnardel depuis la création d’une cellule de crise à la suite de l’abandon par Air Canada de plusieurs liaisons en région.

Le maire de Gaspé Daniel Côté conserve une approche prudente dans le dossier, mais comprend le maire de Sept-Îles Réjean Porlier qui appuie la création de Coop Treq.

Daniel Côté maire de Gaspé, vice-président UMQ et président comité du transport aérien

Le maire de Gaspé constate que le lobby d’Air Canada et des compagnies aériennes est très actif auprès du bureau du ministre Bonnardel pour maintenir le modèle de libre concurrence en transport aérien. Plusieurs options s’offrent au ministre des Transports François Bonnardel qui devra décider quel projet il finance pour une solution durable au problème de desserte aérienne des régions.

Entrevue avec le maire de Gaspé Daniel Côté