Le maire de Sept-Îles qualifie de catastrophe la desserte aérienne régionale cet été

L'imprévisibilité est déplorée à l'aéroport de Sept-Îles. (photo Archive)

À la suite d’un été catastrophique avec de nombreux vols annulés entre Sept-Îles et Montréal, le maire Steeve Beaupré s’attend à une desserte aérienne plus fiable à l’automne. Après avoir rencontré des hauts dirigeants d’Air Canada, qui a encore annulé un vol en partance de l’aéroport de sa ville hier, le maire de Sept-Îles donne une dernière chance au transporteur.

«Je suis très préoccupé par les annulations de vols et les conséquences pour la population et l’économie locale. Air Canada ajoutera un deuxième vol quotidien entre Montréal et Sept-Îles en septembre. Ça améliore la desserte, mais pas la fiabilité», affirme Steeve Beaupré.

Il se dit interpelé par plusieurs citoyens dans ce dossier. «Air Canada n’est pas la seule entreprise en cause, mais les annulations y sont trop fréquentes, annoncées tardivement et les clients n’obtiennent pas d’aide, même pas pour se trouver une chambre d’hôtel», commente le maire.

Et les billets à 500$

Steeve Beaupré croit qu’en raison de l’absence de fiabilité en transport aérien, il devient difficile d’évaluer le succès du programme du gouvernement qui offre depuis plus de 2 mois des billets d’avion aller-retour pour 500$ entre les régions et les grands centres. La mesure lui semble intéressante et accessible, mais aura besoin de services fiables pour décoller réellement.