Le maire et la trésorière expliquent le contexte d’un budget impopulaire à la Ville de Sept-Îles

La directrice générale Catherine Lauzon le maire Denis Miousse et la directrice des finances Suzie Lévesque

Les élus de la Ville de Sept-Îles devaient s’attendre à beaucoup de réactions critiques en adoptant des prévisions budgétaires 2024 avec hausse de l’impôt foncier de 6,9%. Les dépenses augmentent de 8,5M$ au Budget 2024. Le maire et la trésorière décrivent un contexte particulier qui touche tout le Québec.

Les contribuables de Sept-Îles n’ont rien à envier à ceux des villes comparables, selon la trésorière et directrice des finances Suzie Lévesque. La Ville a étudié tous les postes budgétaires, «mais on ne voulait pas couper des services aux citoyens», soutient le maire Miousse.

Le gouvernement impose des factures importantes, notamment en changeant les normes en environnement, explique le maire de Sept-Îles. Concernant la facture de cueillette des ordures qui doublera en 2024, Denis Miousse admet qu’il faut remercier ITUM qui réalisait le travail à moindre coût depuis une dizaine d’années.

Entrevue avec Denis Miousse maire de Sept-Îles et Suzie Lévesque, trésorière et directrice des finances à la Ville

Pour Denis Miousse, c’est son premier budget comme maire, mais son 18e comme membres du conseil municipal de Sept-Îles et de loin son plus difficile à construire. Le maire ne s’inquiète pas pour l’avenir. Sept-Îles continue de développer et saura convaincre des partenaires pour réaliser ses projets.

Entrevue avec Denis Miousse maire de Sept-Îles et Suzie Lévesque, trésorière et directrice des finances à la Ville

Le maire et les gestionnaires de la Ville de Sept-Îles promettent une gestion rigoureuse. Les élus évalueront la pertinence de chaque dépense au cours de l’année budgétaire 2024.