Le maire Thibault explique l’annulation par la Ville des audiences du BAPE de Plage Rochelois

La Ville souhaite protéger un lieu précieux pour les familles de Port-Cartier. 2023. (photo: villeport-cartier.com)

La Ville de Port-Cartier ne peut plus être identifiée comme promoteur du projet de recharge granulaire à la Plage Rochelois qui est imposé par le Ministère de la Sécurité publique, explique sur Facebook le maire Alain Thibault. Le conseil municipal a décidé à l’unanimité d’abandonner le projet controversé et d’annuler les audiences du BAPE.

Le président du Bureau des audiences publiques sur l’environnement, Philippe Bourke a confirmé en fin de journée vendredi, l’arrêt des travaux de la commission d’enquête sur la stabilisation de la plage. Il explique dans son communiqué que le ministre de l’Environnement Benoît Charrette a retiré le mandat confié au BAPE à la demande de la Ville de Port-Cartier.

«Tout en étant conscient qu’il fallait protéger les infrastructures, le conseil n’a jamais été d’accord avec le projet, il n’était pas question de répéter McCormick», soutient Alain Thibault. Une firme a été mandatée afin d’analyser d’autres solutions : recharge de sable, palplanches, granulométries variable, etc…

Le conseil et le maire ont d’abord cru que des audiences du BAPE étaient la meilleure façon de débattre des options possibles, mais a finalement décidé lundi que son ingénieur municipal ne pouvait plus défendre la solution de recharge granulaire au nom de la Ville. Alain Thibault apprécie la réponse rapide du ministre Charrette à sa demande, puisque les audiences devaient débuter le 12 juillet.