Le maire Thibault réclame des investissements de Québec dans les infrastructures à Port-Cartier

Port-Cartier veut saisir l'opportunité de devenir «Village-relais» (Photo Jean St-Pierre, Macotenord.com)

Le développement régional, la lutte contre la pénurie de main d’œuvre et le déclin de la population passent par des investissements du gouvernement dans la route 138, les infrastructures de base comme l’eau potable et celle en loisir comme la piscine de Port-Cartier, calcule le maire et préfet Alain Thibault. Il rencontrera tous les candidats à l’élection du 3 octobre. Il s’est affiché au côté de son amie Kateri Champagne Jourdain de la CAQ, mais n’appuie personne pour l’instant.

La Ville de Port-Cartier et la MRC des Sept-Rivières ont des projets économiques qui nécessiteront l’aide du prochain gouvernement du Québec. Le maire et préfet veut qu’ils se traduisent par une meilleure qualité de vie des familles de la région.

Alain Thibault sollicitera des engagements des candidats en campagne dans Duplessis pour l’élection du 3 octobre pour réactiver le projet d’usine d’eau potable du secteur Pentecôte, pour un centre aquatique municipal de 5M$ et pour des travaux améliorant la fluidité de la circulation et les virages sur la route 138 au centre-ville de Port-Cartier.