Le manque de places en CPE va se résorber d’ici 2025, espère le Regroupement sur la Côte-Nord

La liste d'attente est longue pour une place en CPE à Sept-Îles et sur la Côte-Nord... (Photo Macotenord.com

Les nouvelles places en garderie annoncées par le gouvernement du Québec pour la Côte-Nord en 2020 et 2021 seront finalement toutes disponibles d’ici 2025. Le Regroupement des CPE de la Côte-Nord coordonne maintenant des actions pour recruter le personnel nécessaire pour ces 555 nouvelles places, qui viendront combler les besoins importants, surtout à Sept-Îles, Port-Cartier et Baie-Comeau.

Le réseau de la Côte-Nord aura besoin de 120 éducatrices à la petite enfance supplémentaires. Les gestionnaires des CPE s’activent en recrutement à l’international, mais misent surtout sur le fait que les deux cégeps offrent la technique.

Grands besoins dans Sept-Rivières

Sept-Îles obtient le développement le plus important avec l’agrandissement d’un CPE et l’ajout de deux nouvelles installations. Port-Cartier accueillera un nouveau centre de la petite enfance de 60 places.

Il s’agit de bâtiments préfabriqués qui seront livrés en 2023. La Côte-Nord profite d’un projet pilote qui promet certains avantages, selon la directrice du Regroupement des CPE, Odette Lavigne.

Entrevue avec Odette Lavigne directrice générale Regroupement des CPE de la Côte-Nord

La MRC Sept-Rivières a perdu plusieurs places subventionnées en milieu familial pendant la pandémie. Une campagne est en cours pour favoriser leur retour.

Le Regroupement des CPE de la Côte-Nord est confiant de répondre au besoin avec les 555 places d’ici 2025. En attendant, la liste d’attente reste importante et les solutions limitées pour les parents.