Le Musée de la Côte-Nord raconte 150 ans d’histoire de Piastrebaie à Baie-Johan-Beetz

(photo Société historique de Piastrebaie)

Le Musée régional et la Société historique de Piastrebaie proposent une exposition inédite pour le 150ème anniversaire de Baie-Johan-Beetz. Elle raconte l’histoire du petit village de la Minganie par le biais de deux personnages, le Belge Johan Beetz et l’américaine Mary Febiger Fife.

Le premier village à l’est de Havre-Saint-Pierre a été fondé en 1872 par Joseph Tanguay, natif de Berthier-sur-Mer et la métisse innue Marguerite Murdock. L’activité économique reposait d’abord sur la capture de morue, de saumon, de loup-marin et d’animaux à fourrure.

Piastrebaie, le premier nom du village, vient des Innus qui fréquentent la Baie depuis des générations. Ils l’appellent Piashti, qui signifie «la baie sèche».

Beetz et Fife

Tantôt trappeur, tantôt commerçant, l’immigrant belge Johan Beetz laissa son empreinte sur le territoire et même son nom au village!

La passionnée et attachante américaine Mary Febiger Fife, quant à elle, fit de Baie-Johan-Beetz son village d’adoption pendant quelques 37 étés. Ses photographies demeurent à ce jour un témoignage unique et touchant de l’existence villageoise nord-côtière d’autrefois.

L’exposition «De Piastrebaie à Baie-Johan-Beetz: sur les traces d’un belge et d’une américaine» est présentée au Musée du 500 boulevard Laure à Sept-Îles jusqu’en septembre. Un vernissage est prévu le samedi 4 juin en après-midi.