Le Parc Bruno-Pauletto derrière Jean-du-Nord sera agrandi, mais qui était Bruno?

La pancarte à l’entrée du Parc Bruno-Pauletto érigée en 2008 est cachée par la végétation aujourd’hui.

Peu de gens se souvenaient de l’ancien athlète olympique Septilien Bruno Pauletto à l’Hôtel de Ville lundi, lorsque le conseil a décidé d’investir 2M$ dans le parc qui porte son nom derrière l’école secondaire Jean-du-Nord. On ajoutera quatre terrains de tennis et un de pickleball près du terrain de football et de l’aire de volleyball de plage.

L’ancien Septilien Bruno Pauletto a participé aux Jeux Olympiques de Moscou en 1980 et de Los Angeles en 1984. Né en Italie, il a vécu en enfance à Sept-Îles, avant de faire ses études universitaires au Tennessee USA. Il a toujours compétitionné sous le drapeau du Canada étant identifié comme originaire de Sept-Îles. Spécialiste du lancer du poids, l’athlète a connu du succès en Coupe du monde dans des Jeux Panaméricains et du Commonwealth.

L’ancien coordonnateur de la Ligue de beach-volley de Sept-Îles René Gamache se souvient bien de l’inauguration du  Parc Bruno-Pauletto en 2008 en présence de l’athlète et de sa famille. Après avoir évolué sur des terrains de la ville sur la rue Arnaud, la ligue ouvrait un deuxième site en collaboration avec la Commission scolaire du Fer pour répondre à la popularité croissante du volley de plage chez les jeunes et les adultes. Le choix du nom venait du comité organisateur des Jeux du Québec Sept-Îles 2007.

La Ligue de beach volley gère sa partie du parc derrière Jean-du-Nord et fournit l’espace gratuitement au club jÔne. Le terrain de football du Husky ajouté en 2017, le tennis et le pickleball seront partagés en cogestion par la Ville et la Commission scolaire.

Le conseil municipal a accordé lundi le contrat à l’entrepreneur Location de l’Anse pour la construction d’ici la fin de l’été 2023 d’un site de tennis, qui remplacera celui démantelé près du Cégep de Sept-Îles pour l’aménagement d’un lieu de vie pour étudiants et familles autochtones.