Le père de la Boxanthropie dans Sept-Rivières Alain Bourassa est décédé

Alain Bourassa à droite, entouré de sa conjointe Nancy Lachance et de Samuel avec qui il a partagé sa passion de la boxe aux côtés des jeunes de Sept-Rivières (Photo Facebook Club Lady Era)

Celui qui a fait revivre la boxe dans la MRC de Sept-Rivières Alain Bourassa est décédé la semaine dernière à l’âge de 60ans. Il a organisé avec succès la visite récente de Lucian Bute et le premier Gala de boxe à Sept-Îles il y a plusieurs décennies. Le centre de boxe Free-Fight 7Î lui rendra hommage ce jeudi lors d’une cérémonie au club du 25 rue Napoléon 19h.

Alain Bourassa a fondé le centre de boxe Lady Era de Port-Cartier il y a une dizaine d’années. À partir de 2019, il a redynamisé par son implication le club Free-Fight 7Î.

Son Gala de Boxanthropie de novembre 2022 en collaboration avec l’Association construction du Québec, section Nord-Est dont il était directeur, a permis la première visite sur la Côte-Nord du boxeur professionnel Lucian Bute. L’événement a rapporté plus de 100 000$ à trois causes, dont la Fondation Hôpital régional Sept-Îles.

Inventeur de la boxanthropie

Alain Bourassa a inventé le concept de Boxanthropie en proposant d’abord sept galas de boxe à Port-Cartier. «Les vraies vedettes de ces événements sont toujours les jeunes boxeurs», soutenait Alain Bourassa.

Il a consacré des heures aux jeunes de Sept-Rivières intéressés par la boxe olympique amateur. Sans négliger les Innus de la communauté d’Uashat mak Mani-utenam, avec qui il a tissé des liens étroits via le Centre d’entraînement Free-Fight 7Î de Uashat.