Le Plan Nord n’a pas fini de rapporter à la Côte-Nord

La Société du Plan Nord et son PDG Patrick Beauchesne ont réalisé plusieurs annonces avec les élus de la Côte-Nord dans la dernière année. (Photo Archive Jean St-Pierre, Macotenerd.com)

La Côte-Nord a eu droit à du soutien exceptionnel du Plan Nord pour des projets structurants depuis 2015, comme la naissance de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire. Le PDG de la Société Patrick Beauchesne assure que les investissements s’effectuent dans le respect de la répartition de la population au nord du 49e parallèle, sauf pour les initiatives d’exception. La SPN restera à l’écoute de celles des communautés nord-côtières.

Parmi les autres investissements exceptionnels à venir, Patrick Beauchesne mentionne ceux dans le prolongement de la route 138 et l’amélioration du réseau cellulaire sur la Côte-Nord. À la suite de l’annonce à Baie-Comeau cette semaine du renouvellement pour 5 ans du financement de 2,8 milliards $ du Plan d’action nordique, les cinq programmes seront réactivés, comme le fonds d’initiative nordique très populaire sur la Côte-Nord. Le Plan Nord reste un outil précieux pour le développement économique, social et environnemental au moins jusqu’en 2028, se réjouit le PDG.

Entrevue avec Patrick Beauchesne, président-directeur général de la Société du Plan Nord

La Septilienne Élisabeth Blais préside le conseil d’administration de la SPN depuis sa création. La SPN conserve des bureaux à Sept-Îles, Baie-Comeau, Roberval et Chibougamau. Le nouveau plan 2023-28 intitulé «Le Québec nordique, au cœur de notre avenir» propose 45 nouvelles actions pour améliorer la qualité de vie des habitants du territoire nordique.

Lire aussi : Québec annonce 2,6 G$ pour le développement du territoire nordique