Le Plan québécois de transport aérien régional n’a pas réponse à tout selon le maire de Sept-Îles Steeve Beaupré

Selon le maire de Sept-Îles, Steeve Beaupré, l’annonce du gouvernement du Québec sur les billets d’avion aller-retour à 500$ maximum est un pas dans la bonne direction, car on peut parfois payer plus de 1000 dollars présentement pour se déplacer vers les grands centres.

Monsieur Beaupré constate qu’il manque tout de même beaucoup d’informations concernant cette annonce : « Il n’y a toujours pas de prix plancher qui a été fixé, est-ce qu’une compagnie aérienne pourrait faire une concurrence déloyale, par exemple, vendre des billets d’avion à 99$ ou 199$, on n’a pas de réponse à ces questions. ».

Entrevue avec le maire de Sept-Îles Steeve Beaupré.

L’annonce de Québec parle de compensations financières aux transporteurs aériens afin de plafonner le prix des billets aller-retour à 500$ durant les cinq prochaines années, le maire de Sept-Îles se demande qu’est-ce qu’il en sera après ces 5 années, pour l’instant, la réponse à cette question est inconnue.

Monsieur Beaupré confirme que c’est une bonne nouvelle pour les citoyens de Sept-Îles, mais déplore le fait qu’il n’y a rien pour bonifier rapidement l’horaire des vols, le manque de l’offre actuelle crée de l’insatisfaction chez la population. L’annonce jouera un rôle positif sur le portefeuille des Nord-Côtiers, certes, mais pas en ce qui à trait à l’accessibilité de la région selon le maire.

Le maire de Sept-Îles se dit déçu concernant la coopérative TREQ, comme élu, il aurait aimé entendre le gouvernement de la CAQ profiter de cette annonce sur le transport régional aérien pour aborder ce sujet, c’est cependant le silence radio, constate monsieur Beaupré.