«Le potentiel récréotouristique de la rivière Magpie justifie l’absence d’un projet de grand barrage»

Reconnue au Top 10 des endroits dans le monde pour le rafting, la rivière Magpie offre un grand potentiel récréotouristique (photo SNAP Qc)

L’Association Eaux-vives Minganie regroupe des bénévoles utilisateurs de la rivière Magpie. Elle constate son potentiel récréotouristique. Le nombre de visiteurs pour du rafting et autres activités plein air a augmenté pendant la pandémie. L’ajout de grands barrages comme sur la rivière Romaine viendrait détruire un site mondialement reconnu, selon le président d’Eaux-vives Minganie Mathieu Bourdon.

L’Association a joint l’Alliance Muteshekau-shipu qui s’inquiète de voir le premier ministre Legault demander à Hydro-Québec de produire plus d’énergie pour l’électrification des transports. Le développement hydroélectrique de la rivière Magpie avait été inscrit dans le plan stratégique de la société d’état dans le passé et pourrait redevenir une option, craint l’Alliance.

Entrevue avec Mathieu Bourdon, président de l’Association Eaux-vives Minganie et de Noriak Aventures

Mathieu Bourdon opère une entreprise touristique à Longue-Pointe-de-Mingan Noriak Aventures. Le tourisme plein air d’aventure était marginal lorsqu’il a commencé dans les années 1990. Il s’est bien développé dans les 10 dernières années. La clientèle qui réserve des forfaits plein air sur la Magpie a continué sa croissance pendant la pandémie, assure le président de l’Association Eaux-vives Minganie et de Noriak Aventures.

Opposition de longue date

Le mouvement de protection est né avec la construction en 2005 d’une petite centrale privée à l’embouchure de la rivière Magpie près de la route 138. Le chef des Innus d’Ekuanitshit Jean-Charles Piétacho et les élus de la Minganie dont le préfet Luc Noël ont joint l’opposition à son harnachement avec un plus grand barrage.

L’Alliance Muteshekau-shipu est en nominée comme finaliste au Prix Droit et Liberté 2022 pour sa démarche de faire reconnaitre la rivière comme personnalité juridique. Le vote du public se poursuit jusqu’au 2 décembre. Le gagnant sera annoncé lors du lancement de la conférence sur le climat COP15 à Montréal le 7 décembre.