Le PQ déplore l’inaction du ministre Bonnardel en transport aérien régional

Réjean Porlier critique le Le plan de relance du transport aérien régional, qui "ne favorise pas la craie concurrence comme à l'époque de Québécair."

Le Parti Québécois réclame un plan de relance en transport aérien régional. La Coop TREQ attend une réponse du ministère de l’Économie pour un prêt avant de lancer ses activités. Pascan aviation renouvelle sa flotte sans savoir si Québec va créer un contexte favorable. Pour le PQ, l’immobilisme du ministre des Transports François Bonnardel coûte cher aux régions comme la Gaspésie et la Côte-Nord.

Le député des Îles-de-la-Madeleine et porte-parole du PQ en matière de transport Joël Arseneau rappelle que la CAQ a promis un plan d’action il y a un an. Le groupe de travail sur le transport aérien en région a déposé son rapport il y a 13 mois. L’incertitude quant aux conditions de marché crée un climat d’imprévisibilité inacceptable, selon le député Arseneau.

La torpeur du gouvernement dans le dossier met en péril la pleine participation des régions à la relance économique, calcule le Parti Québécois.

De son côté, la députée de Duplessis Lorraine Richard a pris sa carte de membre de la Coop TREQ comme bon nombre de Nord-Côtiers. Elle constate des services aériens déficients et coûteux entre Sept-Îles et les grands centres en attendant que le gouvernement pose des gestes pour favoriser la concurrence.