Le préfet Alain Thibault n’est pas pressé d’ouvrir la Côte-Nord

Les maires Alain Thibault et Réjean Porlier sont favorables à un prudent déconfinement.

Alain Thibault attend encore de voir l’évolution de l’épidémie de COVID-19 au Québec cette semaine, avant d’adhérer au plan de déconfinement qui prévoit l’ouverture de la Côte-Nord le 18 mai. Le maire de Port-Cartier et préfet de la MRC des Sept-Rivières affirme que la contagion est encore trop forte dans plusieurs régions, pas seulement à Montréal.

Alain Thibault conserve une approche prudente depuis le début. Faut dire que sa ville a été une des plus touchées au Québec toute proportion gardée en raison d’un foyer de contamination important au Pénitencier fédéral. Le maire de Port-Cartier invite la Santé publique à regarder la possibilité de lever les contrôles routiers vers la Minganie, le Saguenay-Lac-Saint-Saint-Jean, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, mais pas vers Québec et les régions autour de Montréal.

Dans son message aux citoyens sur Facebook ce dimanche matin, le maire de Sept-Îles Réjean Porlier rappelle que l’étape du retour à l’école au primaire sera déterminante pour la suite des choses. La capacité de garder le contrôle représente un test important pour la levée des barrages routiers, croit-il.

Les maires de Sept-Îles et Port- Cartier sont favorables à un prudent déconfinement, plutôt que de mettre la Côte-Nord dans une cloche de verre jusqu’à la découverte d’un vaccin au coronavirus.

Entrevue avec Alain Thibault (7 mai) maire de Port- Cartier et préfet MRC des Sept-Rivières