Le projet contre l’érosion des berges de Plage Rochelois est critiqué même par le maire Thibault

Les Port-Cartois ont perdu Place McCormick. Il perdront maintenant leur plus belle plage par l'érosion des berges. (Crédit photo Francis Dufour, photographe professionnel)

Le maire Alain Thibault n’est pas convaincu que le ministère de l’Environnement a retenu la bonne solution pour contrer l’érosion des berges à la Plage Rochelois. Comme ce fut le cas à Place McCormick, la Ville de Port-Cartier n’aura pas le choix d’accepter la destruction d’une plage et d’un magnifique paysage.

Plusieurs Port-Cartois dénoncent en signant une pétition contre le projet de stabilisation des berges de la plage Rochelois qui fait l’objet d’une consultation publique. Les infrastructures de la Ville doivent être protégées, mais la solution retenue n’est pas le choix des Port-Cartois, précise le maire. Une séance d’information publique aura lieu à l’automne. Le maire veut que le ministère explique sa décision à la population. Alain Thibault croit que la ville n’a pas le choix de se fier aux experts dans ce dossier.

Alain Thibault maire de Port-Cartier (extrait)

Le maire explique que sa Ville devra engager des travaux en 2021 à Plage Rochelois pour ne pas perdre une subvention de 10M$ confirmée par le gouvernement du Québec. La Ville versera 1,8M$ dans ce projet de recharge et enrochement. Le concept a fait ses preuves ailleurs dans le monde pour protéger les berges, mais pas pour l’embellissement.

Entrevue complète du 31 juillet 2020 avec le maire de Port-Cartier Alain Thibault