Le projet de coop aérienne Treq sur la bonne voie

La solution au retrait d'Air Canada passe par la création d'une coopérative, conclut une étude.

Les appuis se multiplient autour du projet de coopérative de transport aérien Treq. Les députés de Québec Solidaire, des élus de la Côte-Nord dont Réjean Porlier et Alain Thibault et le milieu des affaires adhèrent au projet coopératif.

Les dirigeants du futur transporteur aérien ont amorcé les démarches pour obtenir les permis de vols et louer des avions pouvant accueillir 76 passagers. Une campagne de recrutement de membres de la coopérative sera lancée sous peu. La femme d’affaires de Sept-Îles Mirka Boudreau a joint le conseil d’administration de Coop Treq.

La députée de Québec Solidaire Ruba Ghazal a mis en garde mardi le gouvernement de la CAQ, l’invitant à ne pas subventionner Air Canada qui «a abandonné lâchement les régions», croit-elle. De son côté, le ministre des Transports François Bonnardel favorise un pacte de non-concurrence pour la relance du transport aérien régional. Air Canada fait partie de la solution, comme d’autres transporteurs présents sur la Côte-Nord, dans le plan du ministre.