Le projet de dirigeable basé à Schefferville au cœur d’une histoire d’espionnage

Deux entreprises se retrouvent en concurrence pour développer des dirigeables pouvant transporter du minerai de Strange lake à Schefferville. Des allégations d’espionnage freinent le projet canadien, pendant que celui d’une compagnie américaine avance, affirme le Journal de Québec.

En janvier dernier la jeune entreprise montréalaise Métaux Torngat dévoilait son projet de transport de terre rare en dirigeable hybride, de Strange lake à 250 km au nord jusqu’à Schefferville, pour ensuite descendre par train jusqu’au Port de Sept-Îles. Métaux Torngat s’associe à la compagnie américaine Lockheed Martin qui développe un aéronef en Californie.

Le projet de dirigeable Flying Whales qui bénéficie du soutien du gouvernement du Québec, vise aussi le transport de minerai sur le territoire du Plan Nord et cible des projets comme Schefferville-Strange lake. Le député libéral Carlos Laetao a dévoilé des risques d’espionnage entre ces projets en développement technologique.

Un entrepreneur de Schefferville Elias Hage témoigne au Journal de sa visite chez Lockheed Martin en Californie. Selon lui le prototype de dirigeable progresse bien après une première série de tests concluants.