Le projet de loi 61 préoccupe les élus Innus

Le chef et le conseil de bande d’Uashat mak Maliotenam sont préoccupés par le pouvoir accordé au gouvernement par le projet de loi 61, qui met en péril le respect des droits ancestraux. ITUM a déposé un mémoire hier à l’Assemblée Nationale du Québec concernant le projet de loi sur la relance de l’économie.

Le gouvernement Legault projette de se donner le droit par exemple d’entreprendre des travaux sur le Nitassinan des Innus sans les consulter. Le projet de loi à l’étude vise aussi à alléger le processus d’étude environnementale. Or, la qualité de l’environnement ne sera jamais à vendre, affirme le chef d’Uashat mak Maliotenam Mike McKenzie.

ITUM propose plutôt au gouvernement du Québec un renouvellement de la relation de Nation à Nation pour que les droits et les intérêts des Innus soient respectés.