Le projet de pont sur le Saguenay a avancé avec l’élection de deux députés de la CAQ sur la Côte-Nord

Des militants de la Coalition Union 138 ont déroulé leur banderole à Baie-Sainte-Catherine et Tadoussac hier. (photo Union 138)

Une semaine après l’élection de deux députés de la CAQ sur la Côte-nord, la Coalition Union 138 a repris hier à Tadoussac ses activités de visibilité pour la construction d’un pont sur le Saguenay. «Pas question de relâcher la pression», pour le président Guillaume Tremblay.

Les nouveaux députés Yves Montigny et Kateri Jourdain se sont clairement engagés à relier Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine. Il faut donner la chance aux coureurs, selon la Coalition qui espère la nomination d’un élu de la Côte-Nord au conseil des ministres.  

Rarement un projet a autant fait l’unanimité dans la région, rappelle le président d’Union 138 Guillaume Tremblay. La CAQ a gagné la Côte-Nord. La gouvernement caquiste a des comptes à rendre, analyse-t-il.

Les études qui seront publiées en 2023 donneront une idée des coûts du projet de pont sur le Saguenay. Guillaume Tremblay croit qu’avec de la volonté politique, le rêve des automobilistes de la région peut se confirmer d’ici 4 ans et aller en chantier d’ici 8 ans.

Entrevue avec Guillaume Tremblay, président Coalition Union 138