Le projet de terres rares Strange Lake au nord de Schefferville passe à l’étape de la consultation

Les terres rares au nord de Schefferville sont appelées à voyager jusqu'à Sept-Îles.

L’Agence d’évaluation d’impact du Canada organise une première consultation publique concernant le projet minier de terres rares à Strange Lake, au nord-est de Schefferville. Le minerai serait acheminé vers une usine de séparation de haute pureté à Sept-Îles, confirment les documents du promoteur, Torngat Metals.

La compagnie basée à Montréal propose d’exploiter une mine de terres rares à ciel ouvert à 235 km de Schefferville, d’une capacité de production de 55 000 tonnes par jour pendant 30 ans. Torngat Metals poursuit en parallèle à la consultation des essais pilotes à grand volume et une étude de préfaisabilité, qui sera complétée en 2024.

Gisement d’envergure

Le projet comprendrait, au site de la mine, une piste d’atterrissage de 1 500 mètres, une usine de concentration de terres rares et des bâtiments connexes. Le promoteur prévoit construire une route saisonnière.

Strange Lake est le projet de terres rares le plus important en Amérique du Nord. Il devient précieux pour la transition vers l’électrification et une économie plus verte, selon le président de Torngat, Dirk Naumann. Le démarrage de la mine nécessitera des investissements d’au moins 600M$.

Évaluation d’impact fédéral

L’Agence d’évaluation d’impact du Canada invite les peuples autochtones et le public à examiner les documents et à formuler des commentaires d’ici le 4 décembre 2023. Le processus d’évaluation d’impact fédéral prévoit aussi des séances d’information virtuelles sur Zoom.