Le projet pilote pour des poules en milieu urbain à Sept-Îles est approuvé

(crédit photo: avaaz.org)

La Ville de Sept-Îles a adopté ce lundi soir son projet pilote pour permettre la garde de poules pondeuses en milieu urbain. Pour le maire Réjean Porlier, le règlement répond aux attentes de plusieurs citoyens exprimés depuis quelques années.

Une trentaine de permis seront émis et une formation sera nécessaire pour garder des poules. Le projet pilote sera élargi après évaluation a précisé le maire Porlier. Il souligne qu’un important travail de recherche et d’analyse a été effectué pour aboutir avec une proposition pour des installations sécuritaires pour la santé des humains et des animaux.

D’une durée de deux ans, le projet pilote s’étend sur l’ensemble du territoire de la Ville de Sept-Îles, à l’exception du parc Ferland. Le propriétaire devra disposer d’un poulailler et d’une volière sur un terrain résidentiel afin d’y garder de deux à cinq poules. Le projet de règlement précise également les différentes obligations des propriétaires de poules, notamment la certification de leur provenance, ainsi que différentes dispositions concernant l’hygiène et la salubrité.

Les citoyens intéressés à obtenir un permis pourront adresser une demande à partir du 26 mai par courriel au Service de l’urbanisme de la Ville de Sept-Îles.