Le RAP Côte-Nord débute son grand chantier pour lutter contre le décrochage à Sept-Îles

Michaël Cloutier, conseiller-intervenant jeunesse PPMR, Mireille Plouffe, conseillère-intervenante jeunesse PPMR, Karine Dubeau, conseillère-intervenante jeunesse PPMR et Lori Paquin, agente de soutien à la coordination PPMR du RAP Côte-Nord. (photo Courtoisie)

C’est une initiative locale colossale dans trois écoles secondaires de Sept-Îles qu’entreprend cet automne le comité RAP Côte-Nord pour lutter contre le décrochage. Le programme Passeport pour ma réussite a fait ses preuves dans d’autres régions. Le RAP a les moyens pour aider 120 jeunes. Il a recruté des intervenants qui leurs offriront une aide personnalisée.

Lire aussi : 120 jeunes des écoles Queen E. et JDN/Manikoutai de Sept-Îles se voient offrir un programme unique de réussite

Le projet local dans les écoles Queen Elisabeth high school, Jean-du-Nord et Manikoutai reçoit un demi-million de dollars par année. Les élèves inscrits profiteront d’un suivi jusqu’à l’obtention de leur diplôme de Secondaire 5. Les outils du programme Passeport pour ma réussite sont variés.

Le programme dispose de moyen concret selon le conseiller-intervenant jeunesse Michaël Cloutier.

Extrait Michaël Cloutier, conseiller-intervenant jeunesse

Depuis 2001, ce programme a fait ses preuves à l’échelle nationale, 71% des participants dans plusieurs régions du Québec ont poursuivi des études postsecondaires.

Quelques places sont encore disponibles. D’ici le 30 novembre, les parents recevront toute l’information de l’initiative qui permettra de réduire les risques de décrochage scolaire et d’isolement social.

Entrevue avec Mélissa Chénard, coordonnatrice de RAP Côte-Nord et Michaël Cloutier, conseiller-intervenant jeunesse du programme

Le taux de décrochage scolaire touche 23 % des élèves en Côte-Nord, plaçant ainsi notre région au 16e rang sur les 17 régions du Québec.