Le recours collectif contre les Oblats ayant commis des agressions sexuelles va de l’avant

Les abus sexuels commis par les Missionnaires Oblats dans le passé sont nombreux. Le recours collectif des victimes de ces prêtres a été accepté par la Cour supérieur du Québec mardi dernier. Le processus judiciaire pourra aller de l’avant.

L’avocat Alain Arsenault représente des centaines de personnes qui ont vécu des agressions sexuelles dans le passé. 90% des victimes sont des gens des communautés autochtones et beaucoup proviennent de la Côte-Nord.

Ces hommes qui avaient un monopole sur les villages et les communautés locales sont Omer Provencher, Alexis Joveneau, Edmond Brouillard, Raynald Couture et Edouard Meilleur. Deux d’entre eux sont toujours en vie. Les agressions sexuelles étaient horribles selon Me Arsenault, on parle de masturbation, de pénétration et de fellation.

Entrevue avec Me Alain Arsenault, avocat qui pilote le recours collectif.

Le recours collectif demande réparation et un montant d’argent pouvant aller jusqu’à 300 000$ pour chaque victime. Les autochtones et allochtones de la Côte-Nord qui ont été des victimes de ces Oblats peuvent se joindre au recours collectif en communiquant au 514-527-8903.