Le Syndicat de l’enseignement de la région du Fer veut collaborer face à la pénurie de main d’œuvre

«Il n’y aura pas de grève d’une journée comme lors de la dernière négo, ce sera une grève générale illimitée», explique la présidente du syndicat SERF-CSQ Monica Chiasson. (photo Archive)

Devant la pénurie de professeurs et de personnel de soutien dans les écoles de la Côte-Nord, le Syndicat de l’enseignement de la région du Fer veut collaborer aux solutions. La présidente Monica Chiasson souhaite un dialogue avec le gouvernement et les gestionnaires locaux.

La hausse de salaires consentie dans la nouvelle convention collective contribue au recrutement, mais les conditions de travail n’ont pas changées dans les établissements scolaires de Fermont, Port-Cartier et Sept-Îles constate Monica Chiasson.

Entrevue avec la présidente du Syndicat de l’enseignement de la région du Fer Monica Chiasson

Plusieurs employés quittent plus vite pour la retraite et des stagiaires en enseignement se dirigent vers d’autres professions. L’essoufflement lié à la surcharge pour plusieurs employés de soutien les force à réfléchir, selon la présidente syndicale.