Le télétravail ne peut pas remplacer l’Hôtel de Ville de Sept-Îles

L'Hôtel de Ville de Sept-Îles

Lors de la consultation sur la construction d’un nouvel Hôtel de Ville, des citoyens de Sept-Îles ont questionné le projet en se demandant si le télétravail imposé par la pandémie ne pouvait pas se poursuivre. Le maire et le directeur général de la Ville ont répondu clairement en séance publique du conseil hier soir: le télétravail ne permet pas de bons services à la population.

Les commentaires sont bienvenus à cette étape-ci, a rappelé le maire Réjean Porlier. La question est régulièrement posée, admet-il. «On l’a regardée, mais la ville est au service de la population. Il y a beaucoup d’interactions avec les citoyens explique-t-il.»

Le partage d’informations et de documents en équipe est aussi essentiel. «C’est marginal ce qui peut se faire à distance», conclut Réjean Porlier. Le directeur général Patrick Gwilliam confirme que presque tous les services sont dispensés directement à des citoyens. «Les cols bleus et les cols blancs sont sur le terrain ou travaillent avec des équipements disponibles à l’Hôtel de Ville.»