Le vandalisme est l’épée de Damoclès de Port-Cartier

(Photo Ville Port-Cartier)

Une série d’actes de vandalisme ont été constatés à Port-Cartier notamment dans la classe aménagée en pleine nature de l’école Saint-Alexandre de Port-Cartier.

La municipalité regrette l’agissement des vandales qui provoquent un sentiment de crainte pour faire des projets. La conseillère aux relations avec le milieu pour la Ville, Line Bordage se dit lassée « C’est notre épée de Damoclès. Dès qu’on a une nouvelle idée de projet, on se demande si ça va rester ou être saccagé, c’est pas normal d’en arriver-là ». 

Sensibiliser la population

Line Bordage, aussi chargée des communications, a cru important de communiquer sur le sujet pour conscientiser : « vu le niveau de certains graffitis, on se doute qu’il s’agit d’enfants qui font ça. Mais n’oublions pas que c’est les parents qui payent, y’a un travail d’éducation à faire là-dessus ».

La municipalité a publié sur les médias sociaux appelant à la collaboration de tous et pour rappeler que ces actes peuvent entraîner des poursuites judiciaires.  «On veut voir notre ville grandir et se développer, pas se faire détruire et saccager! » peut-on lire sur le Facebook de la Ville.