Légère amélioration de l’état des stocks de crevettes sur la Côte-Nord

La pêche à la crevette s'est poursuivie jusqu'en novembre dans la région de Sept-Îles.

La biomasse de crevette nordique à Sept-Îles et Anticosti semble en meilleure santé, selon les résultats de la pêche en 2019. Les stocks ont atteint le plus bas niveau historique en 2017, mais les indices d’abondance sont meilleurs depuis deux ans.

Les rendements de pêche à la crevette ont commencé à diminuer en 2008 dans le Saint-Laurent et la situation s’est empirée en 2014. Le ministère canadien des Pêches et des Océans a imposé en 2018 des baisses radicales de quotas aux pêcheurs de crevette de 74% dans l’Estuaire, 60% dans la zone de Sept-Îles et 15% autour de l’île Anticosti.

La crevette nordique est encore largement répandue dans le nord du golfe du Saint-Laurent, mais les relevés de recherche montrent une diminution de la superficie où elle se concentre, selon le biologiste responsable de l’analyse des stocks de crevettes pour le ministère, Hugo Bourdages. Le réchauffement de l’eau et l’augmentation de la prédation par les sébastes sont des facteurs importants du déclin, selon lui.