L’émission STAT aborde un dossier chaud de la Côte-Nord à travers le personnage de l’Innue Kathia Rock

L’artiste de Maliotenam Kathia Rock dans une scène de STAT diffusée cette semaine.

Kathia Rock poursuit son interprétation remarquable d’une femme innue qui se retrouve à l’urgence dans la dramatique quotidienne diffusée par Ici Radio-Canada «STAT». Présente pour une deuxième semaine, son personnage Alison Picard a subi une stérilisation sans son consentement « à l’Hôpital de la Côte-Nord » par un médecin raciste qui jugeait que « ça fera des Autochtones en moins ».

L’auteure de la télésérie Marie-Andrée Labbé s’est un peu inspirée de la vie de l’artiste de Maliotenam Kathia Rock, puisque le personnage de Alison Picard est chanteuse. Les allusions au racisme systémique dans le réseau de la santé se multiplient à travers le personnage d’une femme innue qui se laisse difficilement approcher par le personnel soignant de l’urgence, en raison de mauvaises expériences passées.

Le thème de la stérilisation forcée des femmes autochtones jusqu’à récemment sur la Côte-Nord alimente le débat entre les sympathiques personnages de la fictive Hôpital Saint-Vincent de la populaire émission. Reste à savoir si le médecin retraité qui a imposé des ligatures pour stériliser des femmes innues sur la Côte-Nord sera retrouvé et poursuivi.

En attendant, Kathia Rock continue d’interpréter avec brio l’anxiété, le stress et l’insécurité du personnage. Elle parle et chante en innu-aimun à l’occasion depuis son entrée dans la série avec le personnage d’Alison Picard le lundi 22 janvier. L’artiste Innue partage son temps entre la scène et les studios de cinéma, de télé et de musique depuis quelques années. À la télévision, elle a aussi joué des rôles dans les téléromans Mémoires vives, L’Échappée et Unité 9 entre autres.

Lire aussi : Une présence remarquable de l’artiste innue Kathia Rock dans l’émission «STAT»