L’entente entre le ministère de la Culture, Alouette et la Ville de Sept-Îles est renouvelée pour 3 ans

L'entente de développement culturel a permis la réalisation de plusieurs projets, dont le symposium de sculpture de septembre 2019 réunissant plusieurs artistes à Sept-Îles, Uashat mak Maliotenam

Les élus de la Ville de Sept-Îles ont voté hier soir pour la signature d’une cinquième entente culturelle de 3 ans avec Aluminerie Alouette et le gouvernement du Québec. En 12 ans, elle a permis la réalisation de nombreux projets artistiques, a témoigné la conseillère Marie-Claude Quessy-Légaré.

Elle a donné l’exemple de deux symposiums d’arts visuels et du spectacle du 25e anniversaire de la Salle Jean-Marc-Dion. Le conseiller Denis Miousse a rappelé le travail exceptionnel de l’ex-conseillère Lorraine Dubuc-Johnson lors de la naissance de cette entente tripartite, qui constituait une première avec l’implication d’une entreprise privée, une ville et le gouvernement du Québec.

L’entente de développement culturel vise à encourager et mettre en valeur le dynamisme du milieu culturel septilien. Elle finance le Fonds de développement culturel qui verse jusqu’à 5500$ par projets. La Ville de Sept-Îles déboursera 150 000$ sur 3 ans pour le renouvellement de l’entente, Québec fournit 250 000$ et Aluminerie Alouette 60 000$.