L’équipe de la SPCA Sept-Îles accueille avec bonheur l’investissement de 5M$

On retrouve des animaux errants chaque jour à la SPCA Sept-Îles. (photo Facebook SPCA Côte-Nord de Sept-Îles)

Pitou et minou disposeront enfin à la fin de 2022 d’un refuge adéquat à Sept-Îles en cas d’abandon. La Ville investit 5 millions de dollars, ce qui réjouit au plus haut point toute l’équipe d’administrateurs, de bénévoles et d’employés de la SPCA Côte-Nord, témoigne le président Dominic Cormier.

Le vieux Refuge de la rue Holliday a fait son temps depuis déjà quelques années. Tout le monde qui connait le site convient que le projet est une nécessité, affirme le président du conseil d’administration de la corporation SPCA. Selon la conseillère municipale Élisabeth Chevalier, le projet a pris beaucoup de retard et s’est transformé en fonction des normes gouvernementales et des besoins de la SPCA.

La Ville et le conseil de bande ITUM mandatent l’organisme pour gérer les animaux abandonnés. Le Refuge devenu désuet de la rue Holliday appartient à la ville, qui a vu une belle opportunité de relocalisation lors de la fermeture du club de golf de Sept-Îles au bout du boulevard des Montagnais.

Entrevue avec Dominic Cormier, président SPCA Côte-Nord et Élisabeth Chevalier conseillère municipale Ville Sept-Îles

Lire aussi : Sept-Îles construira de nouvelles installations pour la SPCA même si les coûts explosent

La population animale est en forte croissance à Sept-Îles et Uashat mak Mani-utenam. La SPCA a introduit la stérilisation automatique depuis le 20 décembre. Le nombre d’adoptions de chat est passé de 5 ou 6 par mois à 5 ou 6 par semaine en peu de temps. On évite maintenant le transfert d’animaux de Sept-Îles vers d’autres régions.