Les 408 familles de Moisie conserveront leur bureau de poste

La maîtresse de poste opérait à partir de sa maison à Moisie. Postes Canada doit moderniser sa façon de faire. (photo Hervé Leblanc)

La démarche de la députée Marilène Gill a porté fruit. Elle a obtenu confirmation de la part de la gestionnaire de Postes Canada que tout sera tenté pour conserver le bureau de poste de Moisie, malgré le départ à la retraite de la maîtresse de poste locale.

Le maire de Sept-Îles et la députée fédérale s’étaient montrés inquiets des réelles intentions de Postes Canada, en s’opposant à l’abandon des services pour les 408 familles du secteur Moisie. «En effet, la relocalisation que devra subir le bureau de poste menaçait de servir de prétexte pour procéder à une coupure injustifiée des services postaux pour la population locale», a souligné Marilène Gill.

Lire aussi: Les services postaux de Moisie sont menacés de fermeture

La députée du Bloc Québécois est intervenue auprès des responsables de Postes Canada et se dit rassurée de constater que la société d’État a pris acte des préoccupations exprimées aussi par les résidents. «Je porterai une attention particulière à la suite des choses et continuerai d’amener des idées et solutions concrètes afin de répondre aux difficultés que les Nord-Côtiers rencontrent en lien avec la poste », a conclu Marilène Gill.