Les chantiers municipaux vont coûter chers à Sept-Îles

Le maire Steeve Beaupré souhaite une reprise des mises en chantier grâce à une diminution des coûts. (photo: pixabay.com)

Le coût des matériaux, la rareté de la main-d’œuvre et des entrepreneurs à Sept-Îles entraînent une hausse anticipée des dépenses pour la réalisation des nombreux chantiers que veut activer la ville en 2022. Hier soir, les élus ont jugé inacceptables la seule soumission (500 000$) proposant des frais six fois plus chers que les estimés (75 000$) pour l’installation d’éclairage sur un terrain de soccer.

Le maire Steeve Beaupré croit qu’il faudra prendre une décision lors de chaque soumission, selon l’importance des travaux et les chances d’obtenir de meilleurs résultats en reprenant le processus. Il craint de devoir laisser certains projets sur la glace.

Entrevue avec le maire de Sept-Îles Steeve Beaupré

Le conseil municipal de Sept-Îles a voté hier un budget de près de 2M$ pour la modernisation du parc des écureuils. Il a aussi voté pour la réalisation de travaux majeurs sur la rue Doucet.

La Ville aura aussi besoin d’entrepreneurs, de travailleurs et de matériaux pour la construction des nouvelles installations de la SPCA Côte-Nord, du parc des Générations, du prolongement du réseau d’aqueduc vers Moisie|Malio et d’un nouveau garage municipal, entre autres.